visite lyon feministe

On a testé : une visite de Lyon Féministe !

Il y a quelques mois, quand je cherchais une idée de cadeau pour le Noël d’Ophélie, j’avais très envie de lui offrir une visite guidée, pour partager ensemble notre amour de cette ville. Google n’avait pas grand chose à m’offrir pour sortir de la classique visite des traboules ou des balades gastronomiques. Je cherchais une visite autour du féminisme mais rien n’existait ! A deux doigts de changer d’idée, je vois sur Insta que les visites de Feminists of Paris s’exportent désormais jusqu’à Lyon ! J’ai réservé sur le champ, en choisissant la jolie date du 8 Mars. Nous avons adoré cette visite, et avons eu envie de la partager avec vous. En route !

restaurant mere brazier lyon

Visiter Lyon avec Feminists of Paris

A l’origine du projet Feminists of Paris, Julie et Cécile qui se rencontrent lors de leurs études. Elles s’interrogent sur la place des femmes dans l’histoire, et imaginent des visites guidées dans Paris pour permettre aux parisien·ne·s et aux touristes de revisiter leurs classiques. Après avoir développé plusieurs parcours, autour de nombreux sujets comme le street art, le Louvre ou encore le cimetière du Père Lachaise, elles ont eu envie de créer des visites à Lyon et à Bordeaux, en s’appuyant sur des guides locales. A Lyon, l’entreprise s’est associée au collectif Nous Toutes Lyon, pour co-construire les parcours et les animer.

street art rue renommées nous toutes lyon

Comment se déroule la visite féministe de Lyon ?

« Lutte », « Liberté », « Retour de bâton », « Adelphité »… La visite débute par une question simple : quel mot associez-vous au féminisme ? Cela permet de poser les bases, d’ouvrir le dialogue. Nous sommes au coeur de la cour du Musée de l’Imprimerie et de la Communication Graphique, entre les mains de Coline, notre guide et membre active de Nous Toutes Lyon, et accompagnées d’un groupe d’une dizaine de Lyonnais·e·s. On ne va pas se mentir, le public est en nette majorité féminin. Mais ces visites sont bien entendu ouvertes à tous·tes, et je trouve que c’est une belle activité à faire en couple ou à offrir à ses potes ou collègues, femmes ou hommes. Pour faire vous aussi une visite du Lyon Féministe, il y en a 2 à 3 d’organisées chaque mois, à réserver sur le site Feminists of Paris. Les visites lyonnaises sont actuellement à un prix de lancement très doux : 10€ la visite de 2 heures.

musee des beaux arts de lyon

Le parcours de la visite à Lyon

Je ne vais pas donner tout le contenu de la visite, ce serait un peu injuste car c’est vraiment agréable de se laisser porter sans savoir où on va. Concrètement, tout se déroule sur la presqu’île. On débute avec le rôle des femmes dans l’imprimerie, puis on va se déplacer autour des Terreaux et dans le bas des pentes. On s’arrête observer du street art ou des oeuvres centenaires, on parle langage inclusif, prostitution, hyper sexualisation ou encore sororité. Lyon oblige, on passe évidemment par un couplet sur la gastronomie avec les mères lyonnaises, et les ovalistes, pour la soierie. Pourtant on est loin de rentrer dans les clichés et les lieux communs : on découvre une histoire de Lyon portée par des femmes sans cesse mises de côté. Surtout : on fait des ponts entre les faits historiques et les luttes d’aujourd’hui. C’est ce que j’ai trouvé passionnant : on en profite pour discuter de beaucoup d’aspects du féminisme. La visite ne met pas de côté non plus les questions LGBTQIA+ ou encore le féminisme intersectionnel.

Si on devait faire une critique, on dirait que, pour des personnes averties, l’ensemble des questions soulevées est connue. On aurait envie de creuser un sujet précis, de faire des parcours qui couvrent certains aspects en détails. Cette visite est une parfaite introduction, on en veut plus ! C’est ce qui est prévu, si ce premier parcours fonctionne, alors on vous encourage vivement à les soutenir en participant à une visite !

rue eugenie brazier marceau lyon

Ce qui nous a plu dans cette visite guidée féministe

En plus de tout ce qu’on a déjà dit, le parcours n’est pas chronologique, on passe d’une époque à une autre, ce qui rend la visite pas du tout scolaire et passionnante. Notre guide était hyper calée sur les sujets qui touchent au féminisme, c’était un vrai plaisir de discuter avec elle. La visite est interactive, les échanges avec les participant·e·s très intéressants : chacun y va de son conseil pour creuser ces questions : artistes, podcasts, livres… je suis rentrée avec une belle liste d’oeuvres à consulter !

Deux heures plus tard, on a découvert plein de facettes ignorées de Lyon, on a rendu aux Lyonnaises leur place dans l’histoire de la ville, on a relié les points entre passé et présent. J’en suis ressorti en colère, avec l’envie de crier fort et de faire changer les choses. Ça tombait bien, c’était le 8 mars, et une marche nous attendait !

 

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.