Virginie Lorillou, fondatrice de LadyBoss

J’ai découvert LadyBoss sur Instagram. Son style, sa charte graphique épurée et élégante m’ont immédiatement parlé. J’ai rencontré sa fondatrice, Virginie, autours d’un déjeuner au Bourbon’s House, le QG de LadyBoss ! Elle m’a parlé de son parcours en toute simplicité et toute franchise et de son ressenti en tant que femme freelance à Lyon.
Puis j’ai testé les événements organisés par le réseau, le Breakfast Club, une soirée Lady Boost. J’ai été conquise. Des nanas sympas, inspirantes, qui partagent leurs doutes et leurs victoires. Un bel exemple de sororité !

Retrouvez tous nos articles sur le féminisme ! 

Virginie, qui es-tu ?

Virginie Lorillou, fondatrice de LadyBoss

Virginie Lorillou, fondatrice de LadyBoss

Je suis graphiste et lyonnaise depuis 12 ans. Je suis originaire de Nice, j’ai fait mes études à Aix-en-Provence et Montpellier, puis je suis arrivée à Lyon. J’ai passé pas mal d’années en agence de communication, puis je me suis mise à mon compte en janvier 2017.

Comment est née LadyBoss ?

En tant que freelance, il me manquait un vrai réseau… Je me suis lancée à la recherche de réseaux pro à Lyon, mais étant un peu timide, c’était compliqué pour moi. J’axais sur les réseaux féminins pour être plus à l’aise dans un premier temps. J’avais trouvé une soirée… Mais rien que la photo de l’event Facebook ne me donnait pas du tout envie… Ça ne me correspondait pas, trop business, j’avais l’impression que c’était réservé aux cadres et cheffes d’entreprise. J’étais loin de tout ça, cette ambiance. J’ai tenté une autre soirée et je me souviens avoir été comme paralysée devant tous ces gens qui visiblement se connaissaient déjà et discutaient, j’ai fait demi-tour au bout de 5 minutes.

J’ai ensuite eu l’idée de faire des interviews de femmes entrepreneurs à Lyon pour comprendre comment elles, elles avaient réussi en tant que femmes freelance. J’ai appelé ça LadyBoss. Je publiais un portrait tous les lundis qui était relayé par la fille en question. La com s’est faite toute seule !

Je n’ai pas confiance en moi, je n’aime pas communiquer sur moi et j’ai du mal à aller vers les autres. En fait j’ai créé LadyBoss sur un énorme malentendu !!

En juin, je me suis retrouvée avec une vingtaine d’interviews. Toutes ces filles me disaient la même chose : aucun réseau pro ne leur correspondait. Alors j’ai décidé de lancer des moments de rencontre entre elles !! J’étais certaine que ça matcherait ! J’ai organisé une première soirée en juin 2017 chez la fleuriste Mademoiselle fleurs et vins à Lyon. C’était super sympa, convivial, alors j’ai lancé le réseau LadyBoss en septembre ! 

LadyBoss, c’est quoi ?

C’est un réseau d’entrepreneurs au féminin basé sur la rencontre et l’humain. Tu viens à des événements LadyBoss car tu as envie d’apprendre sur ta vie d’entrepreneur et de rencontrer des filles qui traversent un peu les mêmes choses que toi. Tu peux partager tes doutes, tes galères, mais aussi tes réussites ! Le but est de se porter vers le haut.

Le Breakfast Club

C’est le premier événement que j’ai organisé, en octobre. Il a lieu tous les mois, un matin, ici au Bourbon’s House. Chaque mois on aborde un thème différent lié à l’entreprenariat : la comptabilité, les relations presse, la communication, comment protéger sa marque… Je choisis les thèmes à l’intuition, et je choisis une experte (ou un expert) pour venir parler devant le groupe pendant une heure sur le sujet. C’est très détendu, ce n’est pas une conférence, les filles sont assises, prennent le petit-dej et on discute. C’est sur inscription sur le site, ça coûte 15 euros, et il y a 19 places…qui partent très très vite !

Le Cyber Café

Ce rendez-vous axé sur les réseaux sociaux est géré par Jane avec qui je travaille depuis quelques temps. Jane est une vraie spécialiste de la com sur les réseaux, elle a d’ailleurs fondé l’agence White Mirror qui accompagne les entreprises. On reçoit 6 personnes, ici aussi. Il faut s’inscrire sur le site, 10 euros pour 2h d’atelier avec boissons et collations du Bourbon’s House !

Lady Boost

Ce sont des afterwork lors desquels on parle plus de développement personnel. La confiance en soi, l’audace, l’échec, la critique… C’est gratuit, mais toujours sur inscription sur le site. Tout le monde apporte quelque chose à manger ou à boire et après l’intervention de l’expert·e, on passe à l’apéro. C’est très sympa. (je confirme)

Les soirées LadyBoss

J’organise une soirée tous les trimestres avec une soixantaine de personnes. Le lieu est différent à chaque fois et on se retrouve autour d’un buffet. Pareil que les autres événements, c’est sur inscription sur le site, ça coûte 12 euros. La prochaine sera la soirée d’été, le 5 juillet, au siège de LadyBoss !

Qui sont les LadyBoss ?

Je parle plus aux filles créatrices, qui travaillent dans le domaine artisanal ou artistique. Après ce n’est pas fermé, si une avocate veut venir, la porte est ouverte ! Beaucoup de filles sont dans l’univers du mariage : wedding planer, styliste, photographe, maquilleuse… 200 filles rencontrées au total.

En janvier j’ai créé le club Ladyboss qui compte aujourd’hui 80 membres ! La carte coûte 25 euros à l’année et te donne une place dans le répertoire du site, une interview, une newsletter tous les mois et des invitations spéciales. Mais tu ne peux pas intégrer le club si je ne t’ai pas rencontrée

En tant que femmes, on a besoin de se retrouver, de s’entraider, de se porter. Ma place à changé depuis que je suis indépendante. Quand j’étais salariée, je gagnais 500 euros de moins que mon collègue à poste égal… En devenant freelance, j’ai gagné en confiance. J’existe vraiment.

Nous ne sommes pas que des femmes, nous sommes aussi des professionnelles

Merci Virginie !

Comments

  1. Bonjour Virginie,
    j’ai créé en 2017 la socitete LASCA DESIGN.
    je produit de la maroquinerie sur mesure.
    Je serais interessée de vous rencontrer.
    Mon tel 0698014438
    Mon mail : myriamlongueville@lascadesign
    Bonne journée,
    Myriam Longueville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.