Turin : un week-end éco et dépaysant !

A seulement 3h30 de Lyon en voiture, Turin est une destination idéale pour un week-end pas trop cher (Blablacar mon amour) et dépaysant (buongiorno signora, come sta ?). En mai dernier, j’ai décidé de partir découvrir cette ville du nord de l’Italie sur 2 jours (pour fêter ma première année de mariage mais ça tout le monde s’en tape).

Seulement deux personnes m’avaient vanté les mérites de la ville, mes collègues Fred et Stéphane, les autres s’accordaient presque à dire que ça ne valait pas vraiment le coup… FAUX !! Turin respire la vie latine avec ses façades colorées et ornées de moulures, son linge aux balcons (salut Robert !) et ses passages sous arcades absolument partout, ce qui fait sa particularité et permet la balade par tous les temps !

Notez que le tunnel de Fréjus est un peu cher, 56,30 euros l’aller-retour, à effectuer sous 8 jours. Mais, si jamais vous l’empruntez souvent ou si vous avez des proches qui l’empruntent souvent, sachez qu’il existe une carte de 8 passages à 130 euros (je vous laisse faire le calcul), pas nominatif et valable 2 ans.

Parenthèse terminée, voici mon top 5 turinois ! Retrouvez nos autres city guides !

1 – Dormir à Turin : Le Turin Palace Hôtel

Le toit-terrasse du Turin Palace Hôtel

Le toit-terrasse du Turin Palace Hôtel

Vous commencez à connaître ma passion pour les beaux hôtels (ma banquière aussi)… Lorsque je pars en week-end dans une ville, j’aime la découvrir à pied, ce qui implique de pouvoir se relaxer en fin de journée (pour enchainer la night après). J’opte donc très souvent pour un hôtel avec spa ! Turin n’a évidemment pas dérogé à la règle, et le Turin Palace Hôtel est pour moi tout simplement par-fait. L’endroit est magnifique, l’accueil raffiné et chaleureux, le spa assez grand pour profiter de tous les espaces et le petit déjeuner digne d’un festin. Nous avons passé quelques instants sur le toit terrasse avant de partir, à profiter de la vue sur les toits, très agréable !

= 153 euros la nuit en passant par Booking (36 euros pour le parking avec service voiturier)

2 – Visiter Turin : Le Musée du cinéma

Vue du haut de la Mole Antonelliana

Vue du haut de la Mole Antonelliana

Si vous ne devez faire qu’une seule activité à Turin, c’est bien celle-là : aller au musée du cinéma qui se cache dans l’un des plus beaux bâtiments de Turin, la Mole Antonelliana et qui referme également un ascenseur panoramique (tout en verre et qui traverse la salle principale du musée, ouaw !). Nous avons commencé la découverte de la ville par cette ascension, pour se repérer et avoir une idée de la composition de la ville (au cas où on aurait envie d’investir)

Le musée aborde l’histoire puis les différents univers du cinéma avec une scénographie aboutie, des espaces très bien construits comme un laboratoire pour parler de cinéma expérimental ou un saloon pour les westerns. La nef principale laisse place à des écrans géants et des fauteuils (parfait pour une petite sieste) ! Ecriture de scénario, montage, son, on aborde ici énormément de facettes du cinéma avec le jeu en fil conducteur, on ne s’ennuie jamais !

= 15 euros par personne pour le musée et l’ascenseur.

3 – Manger vegan à Turin : L’Orto già Salsamentario

Le restaurant vegan du chef Eduardo Ferrante, spécialiste en cuisine végétalienne et crue (et canon mais ne n’est pas le sujet). Le lieu se cache dans une petite rue de l’autre côté du Pô (le fleuve), on découvre vraiment un autre Turin en s’y rendant, plus tranquille, plus résidentiel. Des voûtes, une déco soignée et dans les assiettes, attention, c’est du haut de gamme ! Je n’ai jamais aussi bien mangé végétalien ! Des makis revisités, des fleurs de courgette farcies, des gnocchis à l’asperge ou encore une brochette de seitan… Tout était tellement délicieux !

La poignée de main et le sourire d’Eduardo pour finir ce repas, très bon souvenir !

20 euros pour une entrée et un plat ! Assez fou pour la qualité des assiettes !!

4 – Manger des boulettes à Turin : Norma

A quelques pas du musée du cinéma, nous sommes tombés sur ce petit restaurant. Sans trop comprendre ce qu’ils servaient (ce n’est pas avec mes 6 mois d’italien que j’arrive à traduire un menu), nous nous sommes installés dans cette ambiance fleurie. Coup de chance, la serveuse parlait un peu français et nous a tout expliqué !

Les polpettes sont des boulettes, à base de viande, poisson mais aussi légumes et/ou fromage ! Servies avec salade pasta et vin rouge de la région, une bonne découverte !

= 15 euros par personne.

5 – Visiter Turin : Le musée de l’automobile

A ne pas confondre avec les anciennes usines Fiat, que Stéphane m’avait conseillées, mais qui étaient fermées ce jour là…

Je n’étais pas très emballée par la perspective de la visite (ma passion pour les voitures…) mais je dois avouer que j’ai vite changé d’avis. Comme au musée du cinéma, j’ai trouvé là une construction très soignée et une large place laissée au jeu

On parle ici de l’évolution spécifique de certaines voitures (besoin de vitesse…) mais aussi des changements qui ont eu lieu en adéquation avec la société. Je peux dire que j’ai passé un bon moment, vraiment !

= 12 euros par personne.

6 – Bonus : Grom

J’étais tout de même obligée de vous parler de glaces dans cet article ! Je n’ai pas testé de glacier artisanal (dommage, je vais devoir retourner à Turin pour compléter ce city guide…), mais j’ai testé la chaîne Grom. Des cornets énormes et délicieux, trempés dans un coulis chocolat/cacahuètes, à seulement 3,50 euros… Imbattable, merci Marion ! 

Et vous, vous connaissez Turin ?

Piazza Vittorio Veneto à Turin

Piazza Vittorio Veneto à Turin

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.