bateleur tarot

Comment j’ai appris à lire le tarot de Marseille

In Développement personnel, Lifestyle by VanessaLaissez un commentaire

Depuis maintenant un peu plus d’un an j’utilise le Tarot de Marseille comme outil de développement personnel. Quand je dis cela, j’ai généralement face à moi soit des yeux qui se lèvent au ciel, soit des regards un peu émerveillés. Alors ne m’imaginez pas avec un chapeau pointu sur la tête, à tirer les cartes à la lumière d’une bougie un soir de nouvelle lune. Le tarot pour moi, c’est réellement un outil du quotidien pour m’aider à prendre des décisions. Je m’en sers donc en pyjama ou entre amis, autour d’un verre de vin. Ophélie m’a suggéré de rédiger un article à ce sujet, et j’y ai vu une occasion de faire évoluer les idées reçues !

lecture du tarot cartomancie

Comment j’ai découvert le tarot de Marseille

Il y a environ trois ans, j’étais à un événement organisé par le magazine féministe Cacti. Après quelques Spritz, Ophélie me fait remarquer qu’il y avait, à quelques mètres de nous, un stand tenu par une cartomancienne. C’est comme ça que j’ai fait la connaissance d’une autre Vanessa, qui se définit comme une « libératrice d’intuition ». C’est ma première expérience avec le tarot. Je lui pose une question personnelle, sa réponse me bouleverse. Je réalise qu’elle n’est pas en train de me lire le futur, mais bien de mettre des mots sur ma situation, mes freins, mes craintes, et des conseils pour m’en séparer.

Un an plus tard, j’ai recroisé Vanessa à un autre événement, elle m’a à nouveau tiré les cartes, cette fois-ci, sur une question pro. À nouveau, je suis surprise par la justesse de son analyse. Je commence à me dire que ce serait bien utile, soit d’adopter Vanessa pour qu’elle m’aiguille au quotidien, soit d’apprendre moi même à utiliser ce puissant outil. Mon appartement étant trop petit pour accueillir une nouvelle personne, j’ai choisi la seconde option.

apprendre a lire le tarot de marseille

Comment j’ai appris à utiliser le tarot

D’abord, j’en ai longuement discuté avec Julie, qui tient la boutique Happy Sisyphe et qui est passionnée de tarot. Elle m’a aidée à choisir mon premier jeu (un tarot magnifique et coloré réalisé par l’illustratrice Victoria Dorche) et m’a donné quelques conseils pour débuter (que je vous partage un peu plus bas dans cet article).

J’ai ensuite suivi les vidéos de Sébastien Michel, un professeur de tarot canadien. Il a notamment des vidéos par carte, qui permettent de s’approprier les arcanes majeures assez rapidement. Dans ces vidéos, il donne quelques mots clés et des pistes pour interpréter les cartes. J’ai ensuite acheté ses livres, notamment « Le tarot par la pratique ». J’aime son approche justement axé sur la pratique qui permet de rapidement utiliser son jeu de tarot. C’est ensuite en multipliant les tirages qu’on s’améliore.

apprendre a lire le tarot

Ce que la cartomancie m’a apporté

Mon objectif premier lorsque j’ai voulu apprendre le tarot, était de me connecter à mes intuitions. Je suis quelqu’un qui va facilement faire les choses qu’on attend de moi, sans jamais trop savoir si j’ai envie de les faire. Le tarot est un outil qui me permet de faire parler mon intuition, de vraiment me questionner sur une situation et de prendre le temps de savoir ce que j’ai réellement envie d’en faire. C’est un outil qui m’a permis de changer d’emploi par exemple, car grâce à lui j’ai accepté le fait que mon précédent poste n’était pas totalement en phase avec mes valeurs.

Mais lire le tarot m’a aussi apporté quelque chose que je n’avais pas anticipé ! Rapidement, mes amies m’ont demandé de leur tirer les cartes et c’est un exercice que j’aime beaucoup. Cela nous amène à aborder des sujets très personnels et à approfondir nos relations. Je me sens plus proches de certaines amies depuis que je leur tire les cartes. J’apprécie ces moments pendant lesquels on se confie.

C’est donc un outil que j’utilise régulièrement. Comme il m’a permis de mieux ressentir mes intuitions, je l’utilise de moins en moins, car je sens que je n’en ai pas autant besoin qu’il y a un an. Les réponses aux questions que je me pose m’apparaissent plus naturellement. Pour autant, il n’est jamais très loin de moi et je me repose sur lui pour les grosses décisions comme les plus petites. Je l’utilise aussi quand je sens que j’en ai besoin : pour me rassurer sur l’avenir d’un proche, pour mettre des mots sur une angoisse…

débuter la cartomancie

Quelques conseils pour s’y mettre

  • Ne pas essayer d’avoir une approche « bon élève ». La première étape, avant de se précipiter sur un livre ou une vidéo Youtube, c’est d’utiliser… son intuition. Le tarot est illustré : la réponse se cache souvent dans l’illustration. Il est donc conseillé, dans un premier temps de tirer les cartes sans en connaître la « vraie » signification, simplement en se basant sur les illustrations. Cela permet de travailler son intuition.
  • Noter tous ses tirages : c’est fascinant de revenir sur ses tirages des mois voire des années plus tard. A la fois pour « vérifier » que les choses se sont produites, mais aussi et surtout parce que notre lecture devient de plus en plus fine. On regarde donc ses anciens tirages avec un nouvel éclairage.
  • Faire le plus de tirages possible : c’est comme cela qu’on devient plus à l’aise. On peut bien sûr proposer des tirages à ses amis, mais aussi faire des tirages fictifs en s’inspirant d’une situation vue dans un film ou une série par exemple. C’est en se confrontant régulièrement aux cartes qu’on mémorise leur signification et qu’on arrive à les interpréter à la fois selon leur placement mais aussi en lien avec les autres cartes du tirage.

Et vous, vous êtes tenté·e par le Tarot ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.