Occuper ses enfants – Les bons plans de parents lyonnais

Comment occuper ses enfants à Lyon ?… Bonne question, en pleine période de vacances scolaires ! Nous avons demandé à 2 papas et une maman leurs bons plans pour passer de bons moments avec leurs enfants, ici à Lyon. 

Benjamin, papa de Rosalie, 20 mois

« On n’a pas vraiment d’habitudes. On teste des choses, comme le yoga cette semaine ! Rosalie adore par dessus tout faire du globber, sorte de draisienne à 3 roues, alors on se balade beaucoup dans les parcs de notre quartier. On les connait tous maintenant ! On loue aussi un vélo électrique avec un siège bébé pour 50 euros par mois à Vélo’v. C’est très pratique et ludique pour elle.

Pour l’anniversaire de Rosalie, une amie nous a offert un moment au Laboratoire, un lieu du premier arrondissement de Lyon qui propose des sessions découverte autours de la peinture et du dessin pour les bébés et les enfants. Ils s’amusent avec la peinture, découvrent la matière, jouent avec ! Bon, Rosalie a surtout voulu la manger mais on a passé un moment très cool là-bas. On a gardé en souvenir l’empreinte de ses mains. La peinture part à l’eau et les enfants prennent un bain avant de repartir. C’est vraiment top ! »

Bertrand, papa de Camille, 4 ans

« Pour s’éviter le Chatbolide des Pyjamasques ou l’infaillibilité énervante de Sam Pompier, il y a le cinéma. J’aime faire découvrir à mon fils de petits films originaux et souvent plus profonds que les dessins animés de la box TV. C’est plus intéressant pour moi, et pour lui (au moins à long terme, je l’espère). À Lyon, on est plutôt bien servi le week-end et surtout le dimanche matin, avec les séances jeune public (à partir de 5-6 ans) soignées et riches du Comoedia (Lyon 7e), le Cinématokid de l’Institut Lumière (Lyon 8e) ou les séances jeune public de l’Aquarium (Lyon 4e).


Je vis tout près du parc de Gerland, alors forcément, on y passe du temps ! Il est bien moins couru que beaucoup de grands parcs de la ville, mais il est plutôt vaste, calme et donc agréable. Les aires de jeux sont variées et plutôt bien fichues pour tous les âges. Une petit cours d’eau a été créé où des carpes Koï ont été introduites. C’est tout bête mais les trouver, les débusquer sous les petits ponts et les observer avec Camille sont des moments très réjouissants.


Au-delà des animations, le réseau des bibliothèques municipales de Lyon est plutôt bien maillé et fourni. L’abonnement pour enfant (jusqu’à ses 18 ans) est gratuit, c’est une manière économique et pratique de renouveler régulièrement le stock de livres pour les histoires du soir. Certaines bibliothèques, comme celle de Gerland (Lyon 7e) a développé un véritable espace jeunesse avec espaces de lecture et de jeux (société, jeux vidéos). J’aime y aller avec Camille les mercredis après-midi pour des lectures ou ateliers. C’est intelligent, on passe un bon moment ensemble et j’en profite pour me prendre un livre ou un DVD (oui, certains utilisent encore les DVD et les bibliothèques sont sûrement les derniers vidéoclubs). »

Nadia, maman de deux enfants de 6 et 9 ans

« Pendant les vacances, nous sommes allés voir « La fameuse invasion des ours en Sicile » au cinéma. Ok, ça fait un écran, mais il est géant et toute la famille peut se poser devant. Ce film animé est une adaptation d’un livre de Dino Buzzati, vraiment beau du point de vue d’un enfant comme d’un adulte. Il permet de parler de beaucoup de choses : de ce qu’est l’exercice du pouvoir, de ‘saltimbanquerie’, de graphisme et de poésie. Ce film permet aussi de kiffer ensemble, sans rien dire, aussi.
Mes enfants et moi adorons passer du temps au Musée des Confluences. Leur nouvelle expo est « Prison, au-delà des murs »… Là, il faut se sentir solide sur ses appuis pour échanger, sur le principe de la punition, de la protection… Mais en fonction de l’âge des enfants, il y a tout le reste du musée, les collections permanentes, dont mes enfants ne se lassent pas. On bloque toujours sur les hommes et les femmes préhistoriques en cire qui nous accueillent dans l’une des salles de l’expo permanente, ils sont devenus des potes !
On a aussi fait les usines Fagor où se déploie une grosse partie de la Biennale d’art contemporain. Super à faire avec les enfants notamment parce que le lieu est vaste, que sa configuration est exceptionnelle et que, en tant que tel, il vaut le détour. Les installations de cette édition sont vraiment riches de plein de choses sur lesquelles échanger, une fois encore (le travail via l’activité industrielle qu’il y avait là avant, le mysticisme…). Je conseille de faire une visite avec un médiateur parce que lorsque la démarche de l’artiste est expliquée et contextualisée, ça fait davantage sens (pour le kid comme pour l’adulte évidemment). »
Merci beaucoup Benjamin, Bertrand et Nadia !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.