street art a lyon rue longue

Edito – Septembre et le street-art lyonnais

Mon premier souvenir de street-art, c’est Miss Van. Dans les années 2000, la toulousaine était encore au début de sa carrière, et je crois bien que ses pin-ups aux formes généreuses ont été les premières représentations de femmes différentes que j’ai pu apprécier dans ma vie. Elles me plaisaient bien ces poupées pulpeuses ! Depuis, le style de la graffeuse a beaucoup évolué, elle mène aujourd’hui une carrière internationale ! Moi j’ai vieillis, et je dois dire que je suis toujours aussi fan de son travail, un peu comme si j’avais grandit avec !

Le street-art embellit la ville, il lui donne du style, du charme, de la personnalité et prouve qu’en ces lieux, des artistes s’éclatent, s’expriment, avec parfois la volonté de faire passer un message au grand public. Ce sont les derniers révolutionnaires. J’adore me balader en ville et tomber sur une oeuvre qui va me transporter ailleurs le temps d’un instant. 

Lyon n’est pas une grande ville de street-art comme peuvent l’être Bristol, Bogota ou même Marseille. La ville est truffées de sites protégés par l’Unesco, c’est l’un des freins à la libre expression artistique d’après David du site street-art-lyon.com. Mais les lignes bougent, en tout cas les talents sont là nous confiait-il. De nouveaux street-artistes émergent tous les jours selon lui, alors difficile de quantifier… Ils seraient entre 60 et 150 ! Les plus connus comme Nelio ou Don Mateo ou s’exportent même dans le monde entier ! Pas mal d’initiatives fleurissent dans le domaine ces dernières années comme La Taverne Gutemberg, Sitio ou récemment l’exposition Zoo qui est prolongée les week-end de septembre !  

En septembre, on abordera donc le street-art à Lyon ! Nos lieux incontournables où voir du street-art dans la ville, on parlera aussi des nanas dans ce milieu car oui on entend beaucoup parler de Big Ben, Brusk, Cap Phi, Nelio ou Black Messenger mais qui sont Manola, Idys, Stel ou encore M-Dangelo ?

Bref, pour la rentrée, on profite des derniers beaux jours pour (re)découvrir la ville sous l’angle du street-art !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.