Rencontre avec Sandrine, créatrice de Stanka Mila

Stanka Mila, on l’a découverte chez Gaspard et Simone. On a immédiatement été fan de ces bijoux originaux, délicats et très élégants. Et puis nous avons rencontré Sandrine il y a quelques mois à la soirée des trophées de la création lyonnaise. Quelques minutes de conversation nous ont vraiment donné envie de consacrer un article à celle qui en 2015 a créé la marque. Nous sommes allées la rencontrer à l’atelier Terre et Toiles à quelques pas de la place Guichard.  

Sandrine, qui es-tu ?

Je suis d’origine serbe, et j’ai grandi en Isère, à Bourgoin-Jallieu. Avant de créer ma marque de bijoux, j’étais prothésiste dentaire ! J’ai travaillé 8 ans dans un labo, et quand j’ai eu mon fils, j’ai eu envie de faire une pause. Pour prendre un peu le temps. C’est là que j’ai commencé à créer ! A l’époque je faisais des bijoux avec des perles, ça a bien changé depuis ! J’ai proposé les premières pièces à Maison Mathuvu, ça leur a plu alors j’ai commencé à vendre chez elles. Ça marchait bien, alors je me suis diversifiée. Les métiers de prothésiste dentaire et de bijoutier se ressemblent un peu : on travaille la soudure, le métal, la cire… Les techniques sont complètement différentes mais on peut trouver des similitudes dans les savoir-faire. J’ai adapté les connaissances que j’avais, j’ai fait beaucoup de recherches sur Internet. Maintenant, j’essaie de faire des formations pour évoluer.

Présente-nous ta marque Stanka Mila !

Stanka et Mila sont mes deux grand-mères serbes ! Ce sont des bijoux minimalistes, très confortables à porter, légers et élégants. J’achète le laiton chez un grossiste, je façonne ma pièce puis je l’envoie chez le doreur. La première pièce qui m’a fait connaître, c’est une paire de boucles d’oreille ronde, avec trois pastilles. Je fais énormément de boucles d’oreille car j’adore en porter !!

Je suis dans une phase où j’aime beaucoup travailler les matières martelées. L’inspiration vient de la rue, de l’art, je ne dessine pas forcément en amont la pièce que je vais réaliser ! Je joue plus avec la matière et j’essaie la pièce. 

Je vais essayer de faire des bagues en bronze prochainement, plus grosses. plus brutes. 

Les pièces portent des prénoms amérindiens : Dakota, Eyota, Oneida. J’ai fait quelques voyages au Canada, et des séjours dans des réserves indiennes. J’aime cette culture, leur histoire me touche. 

Ta pièce coup de coeur ?

Les boucles d’oreille Elki ! Elles sont très légères, facile à porter. On peut les mettre avec n’importe quelle tenue.

Ta bonne adresse lyonnaise ?

Le restaurant Konditori, ma cantine !

Merci Sandrine !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.