Quelle mangeuse es­-tu ?

47cd59b9-762a-43f2-83a1-a368cff22f71« Se pencher sur son comportement alimentaire peut parfois être surprenant. En savoir plus sur son rapport à l’alimentation permet souvent de mieux se connaître et d’y trouver des réponses. »

Notre rédactrice diététicienne Cassandre nous dresse le profil de quatre types de mangeuses !

 

1 → Tu as la sensation de manger à ta faim et ne fais pas d’efforts particuliers pour manger moins. Tu manges beaucoup, en tous cas bien plus que les personnes qui peuvent se comparer à toi du point de vue de la taille, de l’âge, du sexe et du mode de vie. Ton poids est relativement stable. Tu as tendance à te resservir, à te servir d’emblée de grosses portions au repas, ou bien sans manger des0b5f34b907fc533797d3f1442238c705 quantités inouïes de nourriture tu as systématiquement tendance à t’orienter vers des aliments riches en calories (viandes grasses, fromages, biscuits et pâtisseries, friture, plats préparés…).

Tu es une bonne mangeuse : dans ton alimentation, pas de restriction et pas de perte de contrôle apparente. Tu n’a donc de prime abord pas de problème particulier avec l’alimentation. Or il est fréquent que ce profil s’accompagne d’un surpoids, d’une obésité et d’un mal­être global.

2 → Tu picores dans ton assiette, tu bois ton café ou ton thé sans sucre, tes plats sans sauce, tes légumes vapeur, n’utilises pas de matière grasse en cuisson… Tu manges bien moins que la plupart des personnes qui peuvent se comparer à toi du point de vue de la taille, de 21387f82898be2e3222d9ee8f434bf2cl’âge, du sexe et du mode de vie. Ton poids est stable.

Tu es une petite mangeuse : dans ton alimentation, beaucoup de restrictions sans perte de contrôle apparente. Dans ce cas, soit c’est effectivement ce qu’il se passe et je t’invite à mettre un peu de couleur et de joie dans cette alimentation bien tristounette, soit tu ne te comportes pas vraiment comme tu le penses et certaines prises alimentaires passent entre les mailles du filet… Tu es dans ce cas une fausse petite mangeuse ! Tu ne te rend donc pas compte de ce que tu manges. On peut être malgré tout être un petit mangeur et être en surpoids : des prédispositions génétiques, des régimes successifs, peuvent faire qu’il lui sera plus difficile de perdre du poids qu’une autre.

3 → Tu alternes des périodes de privation avec des périodes de perte de contrôle, tu manges le plus souvent plus que la moyenne. Ton poids est en général instable, tu fais ce que l’on appelle le « yo­yo ».

d570a2a8d845b762fbcd48818126c481Tu es une mangeuse binaire : dans ton alimentation on trouve tantôt des restrictions puis des pertes de contrôle. Plus tu tentes de te restreindre, plus tu as tendance à perdre le contrôle de ton alimentation. Plus tu perds le contrôle plus tu prends du poids. Plus tu prends du poids, plus tu te restreints avec sévérité. Certes tu arrives à perdre du poids, mais tu fini toujours par le reprendre. Gagner une bataille, sans jamais gagner la guerre…

4 → Tu as abandonné tout effort de restriction ou de contrôle sur ton alimentation ; Tu manges en fonction de ton humeur ou des circonstances, le plus souvent sans faire de repas véritable. Souvent, tu manges au total plus que ce qu’il faudrait.

Tu es une mangeuse anarchique : Aucune restriction dans ton alimentation mais des pertes de contrôle fréquentes et une alimentation déstructurée souvent causée par
des échecs de régimes répétés.

Ceci est une synthèse très courte des différents profils alimentaires. Si tu souhaites en savoir plus, travailler sur ces comportements, je ne saurais que trop te conseiller la lecture de Maigrir c’est dans la tête du Dr Gérard Apfeldorfer sur lequel je me suis appuyée pour écrire cet article, ou encore si tu as besoin d’aide, de consulter un praticien formé à la psycho­nutrition ou spécialiste des comportements alimentaires.

Et toi, quelle mangeuse es-tu ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.