comment vaincre sa peur de la mort

Vivre avec la peur de la mort

Qui n’a pas peur de la mort sérieusement ? Que tout s’arrête demain… C’est une pensée qui me revient souvent en tête, surtout le dimanche soir quand je vais me coucher. Je me suis souvent interrogée « Mais pourquoi donc la mort existe ? ». Ça peut paraître idiot mais j’ai toujours trouvé ça d’une injustice !
Aujourd’hui, je vis avec, même si je ne suis pas à l’abri que ces moments reviennent, mais à certaines
périodes de ma vie, cette peur devenait trop présente et handicapante

L’importance des chocs émotionnels

Choc émotionnel qui occasionne une peur de la mort

Au début des années 2010, j’étais journaliste à Paris. Je travaillais notamment pour une chaîne de télévision en banlieue parisienne dont j’admirais beaucoup la directrice. C’était une femme de caractère, fan d’ACDC, qui osait dire merde à n’importe qui. On s’entendait bien, même si nos rapports restaient purement professionnels. Elle avait l’âge de mon père.

Un jour, nous avons appris qu’elle était gravement malade. Cancer du pancréas. En 2 mois, elle est partie. Ça a été un véritable choc pour moi. Le fait de ne pas l’avoir vue une dernière fois (elle refusait nos visites pendant la chimio), ne m’avait aucunement préparée a une telle issue, aussi rapide ! Je vivais seule à l’époque et j’ai éprouvé une grande solitude pendant ce deuil. J’en parlais un peu à mes proches mais je sentais que dans leur regard ce n’était « que ma directrice ». Avec du recul aujourd’hui, je sais que j’aurais du débuter une thérapie à ce moment là.

Lorsque la peur de la mort devient un handicap

Comment se manifeste la peur de la mort

Naît alors chez moi une obsession de la mort. J’y pensais tout le temps : sous la douche, dans les transports, dans mon lit (le pire). Mes craintes se portaient sur le fait de mourir ou de voir mourir. Je traquais les possibles suicidaires du RER A, les pots de fleurs branlants sur les balcons. 

Puis début 2015 débute avec les attentats de janvier, qui ne font que renforcer cette obsession. Je boycotte les centres commerciaux, je ne prends plus le métro car être sous-terre m’angoisse et je quitte régulièrement les salles de cinéma/spectacle avant la fin. Pareil pour les transports en commun, je termine souvent à pied. Résultat, je vis dans la peur. Et ce n’est clairement pas gérable. Ni pour moi, ni pour la personne qui vit à mes côtés.

Se faire aider

Suivre une psychothérapie quand on a peur de la mort

En septembre 2015, j’ai commencé une psychothérapie. 8 mois pendant lesquels je pouvais dire tout ce qui me passait par la tête à une parfaite inconnue, sans être jugée ni moquée. Je crois que rien que ça, ça m’a fait un bien fou. Et puis elle m’a beaucoup aidée à relativiser, à justement vivre avec ces sentiments noirs qui me hantaient, mais qui assumés, finissaient par devenir insignifiants. 

Savoir d’où vient la peur de la mort

Trouver l'origine de sa peur de la mort

Je répète ce que dis Vanessa dans son article sur comment surmonter sa peur de conduire, mais c’est vraiment la base ! Bien souvent, trouver seul-e le fondement d’une peur est impossible ! Ou bien, on croit l’avoir trouvé… Ma psychothérapeute m’a également aidée à bien identifier les raisons de cette souffrance. Il y avait le décès soudain de mon ancienne directrice, certes, mais elle creusait ailleurs, « vous êtes-vous déjà sentie menacée ? », « on vous veut du mal ? ». A ce moment là, un événement, pourtant très important dans ma vie mais que j’avais complètement zappé a refait surface : le braquage d’une brasserie auquel j’avais assisté durant l’été 2013. Ma psy a écarquillé les yeux, on venait d‘aborder un point crucial dans les raisons de mon angoisse de la mort.

Vivre avec 

Travailler sa peur de la mort

Aujourd’hui, j’ai mis en place plusieurs activités pour m’aider au quotidien à vivre avec cette peur, même atténuée par la thérapie. Je fais de la méditation dès que j’en éprouve le besoin, surtout avant de dormir. Je privilégie toujours le tram et le bus au métro pour mon confort et je pars du principe que je dois avant tout continuer à profiter de la vie.

Et vous, avez-vous peur de la mort ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.