le lac aux oies sauvages

Les favoris du dimanche #250

Voici comme chaque dimanche les choses qu’on a aimées cette semaine !

En photo : Le lac aux oies sauvages

Les favoris d’Ophélie

Narvalo

La dernière série Canal écrite et réalisée par Matthieu Longatte (Bonjour Tristesse) est sortie lundi et c’est une réussite. Les huit épisodes très courts (environ 15 minutes) « inspirés de galères réelles », sont des récits très très drôles de femmes et d’hommes de banlieue. Des situations qui font rire mais qui traitent de sujets parfois graves comme l’alcoolisme ou encore le viol masculin. On retrouve les talentueuses Déborah Lukumuena, découverte dans Divines et Mathilde La Musse. Top. 

La Barge

La semaine dernière, Vanessa vous parlait de la péniche Modulo, cette semaine je vous parle de sa voisine, La Barge ! Mercredi soir, j’avais donné rendez-vous à des copines sur cette péniche qui sert des tapas et tout ce qu’il faut pour se rafraichir (dans mon cas, comprenez : des cocktails !!). Le personnel, une équipe de jeunes, est accueillant et attentionné. La cuisine ferme à 22h30 ? On a quand même eu droit à nos cheese cakes. Covid oblige, aucune transaction ne se fait à table mais directement en ligne (hyper pratique) ou au comptoir. N’ayez pas peur si une file d’attente se dessine à l’entrée : ça avance vite !

Places des libraires

Au début du mois, lorsque le livre de Lauren Bastide « Présentes » est sorti, j’ai eu beaucoup de mal à le trouver dans mes librairies lyonnaises indépendantes fétiches. Puis, on m’a soufflé l’existence de ce site Internet et tout s’est arrangé ! On tape un titre ou un auteur, ou une autrice même, puis la zone de notre recherche et tadaaa, le site nous répertorie toutes les librairies du secteur qui ont le bouquin en stock. Très, très utile !!

Les favoris de Vanessa

favoris-vanessa-250

Le Lac aux Oies Sauvages

Ce film chinois du réalisateur Diao Yi’nan est saisissant de beauté. Histoire de mafia, on assiste à une chasse à l’homme de plus de deux heures. C’est très intense et les plans sont très travaillés, notamment la lumière car il y a beaucoup de scènes de nuit. Je vous le recommande, même si ce n’est pas un genre que vous appréciez !

The Edible Woman

Traduit en français par La Femme Comestible, c’est le premier roman de Margaret Atwood, sorti à la fin des années 70. Tout comme La Servante Ecarlate, on est face à un roman d’une modernité folle, résolument féministe et très bien écrit. On y suit Marian, jeune fiancée qui commence à se sentir étouffée par son mode de vie traditionnel. C’est une remise en question des rapports homme/femmes, et surtout du désir de mariage et d’enfants : vient-il de nous mêmes ou des injonctions sociales ?

Un Créatif

Ce youtubeur belge est un ancien publicitaire qui fait des vidéos documentées et très critiques sur les techniques de marketing et la publicité. Son but : rendre les consommateurs moins crédules en leur apportant des clés de compréhension. C’est bien vu et intelligent, j’aime bien le ton et le fait que ses contenus soient pédagogiques et accessibles. 

 Et vous, qu’avez-vous aimé cette semaine ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.