Café somos Lyon

Les favoris du dimanche #245

Voici comme chaque dimanche les choses qu’on a aimées cette semaine !

En photo : Café Somos

Les favoris d’Ophélie

On achève bien les gros

Un documentaire dispo sur Arte dans lequel l’autrice française Gabrielle Deydier revient sur sa vie de femme grosse dans notre société. Elle revient sur son adolescence, un moment où tout a basculé pour elle. Un régime, un traitement hormonal puis des troubles du comportement alimentaire qui apparaissent alors. Elle revient aussi sur la grossophobie bien présente dans notre société qui exclut totalement les gros de l’espace public. Un documentaire très touchant et criant de vérités. 

Zaï zaï zaï zaï

Au début de l’année, quand j’ai commencé à m’intéresser à la bande-dessinée, cet ouvrage de Fabcaro est souvent revenu dans les conversations. C’est l’histoire d’un jeune homme qui passe à la caisse d’un supermarché, a oublié sa carte de fidélité et finit par s’enfuir avec un poireau. Des scènes complètement absurdes s’enchaînent, c’est très drôle avec en toile de fond une critique de la société de consommation et de nos difficultés pour accepter l’autre. 

Café Somos

Un nouveau lieu du 6e que je suis sur Instagram depuis un moment (elles devaient ouvrir pendant le confinement…), et que j’ai enfin pu tester vendredi midi avec Vanessa. Déjà, l’endroit donne la pêche, avec ses pierres, ses poutres apparentes et sa fresque moutarde/framboise/rosée. Niveau cuisine, on retrouve des choses simples et goûtues comme des empanadas, des croissants garnis, des salades et un grand choix de desserts maison (omg leur pudding et leurs cookies). Influences mexicaines et anglaises, comme les origines des deux créatrices du lieu. Et ça papote volontiers !

Les favoris de Vanessa

Favoris du dimanche Vanessa 245

Le Mythe de la Virilité

Ma lecture du moment est signée Olivia Gazalé. Dans cet ouvrage, elle remonte jusqu’à la préhistoire et nous fait l’historique des inégalités entre les sexes. Le point de vue est très intéressant : Olivia Gazalé souligne que les deux genres souffrent de ce mythe de la virilité. Les femmes, par leur soumission aux hommes, les hommes, par un idéal de masculinité difficile à atteindre. J’apprécie énormément la clarté des propos et le travail de recherche. C’est fascinant, on apprend plein de choses, et ça aide à comprendre comment on en est arrivé·e·s là.

Crêperie Bigoudène

Cette jolie adresse toute bleue de l’avenue Debourg a aussi subit une ouverture retardée… Il manquait effectivement une crêperie dans le quartier et j’étais ravie de la voir s’installer à la place d’un fast food. J’y suis allée dès l’ouverture, pour apprécier une délicieuse galette et crêpe sucrée. Sur place ou à emporter, c’est de bonne qualité, très bon et abordable. La déco est jolie et l’accueil impeccable : j’y serai très souvent à ma pause déjeuner !

Le Cheval Pâle d’après Agatha Christie

Très bonne surprise de la semaine, j’ai regardé cette mini série en deux épisodes sur Canal+. C’est une adaptation par la BBC d’un roman d’Agatha Christie. L’histoire : une femme est retrouvée morte avec sur elle une liste de noms, et les personnes listées meurent tour à tour… Le personnage principal cherche donc à trouver comment éviter sa propre mort. Les acteurs sont remarquables (j’adore Rufus Sewell et sa femme est jouée par Kaya Scodelario, connue pour son rôle d’Effy dans Skins), c’est bien filmé, on est tout de suite pris dans l’histoire.

Et vous, qu’avez-vous aimé cette semaine ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.