Les favoris du dimanche confiné #236

Voici comme chaque dimanche les choses qu’on a aimées cette semaine… notre sélection est à réaliser 100% confiné·e·s !
En photo : American Honey

Les favoris d’Ophélie

favoris-ophelie-236

American Honey

Prix du Jury à Cannes en 2016. On suit Star (Sasha Lane), une jeune femme qui vit dans la précarité, entre un mec alcoolo et ses deux enfants (à lui einh pas à elle) qu’elle doit gérer. Le cadrage du film est volontairement serré, entrainant ainsi le spectateur dans cette état d’etouffement. Sur un coup de tête, elle décide de tout plaquer pour suivre une bande de jeunes qui fait du porte à porte pour vendre des magazines. Dans leur van enfummé aux ambiances colonies de vacances, ils sillonnent le Midwest. Une jolie réflexion sur la notion de liberté, surtout quand l’amour s’en mêle (coucou Jake incarné par Shia LaBeouf). A voir actuellement sur Canal. 

I am not okay with this

Si vous avez aimé Stranger Things ou Sex Education, vous devriez être emballé.es par cette série diffusée sur Netflix depuis le mois de février. Sydney, une ado en pleine crise et qui vient de perdre son père, découvre qu’elle a des super pouvoirs. Quand elle bouillonne et ne peut plus contrôler sa colère, il se passe alors des choses étranges. Les acteurs jouent divinement bien, la photo est soignée, on retrouve un côté Sex Education je trouve. Drôle et attachant, à regarder sur Netflix.

Invisibles, les travailleurs du clic

Une mini-série docu que j’ai découvert dans l’émission L’instant M sur France Inter. Le sociologue Antonio Casilli parlait alors du prolétariat numérique et de ses travaux sur lesquels se base la série. En 4 épisodes de 20 minutes, on découvre qui se cache derrière nos écrans : les livreurs (le premier épisode se passe à Lyon), les modérateurs ou encore ceux qui travaillent à l’amélioration des algorithmes… C’est très instructif, choquant (attention à l’épisode 3). A retrouver absolument sur France TV Slash.

Les favoris de Vanessa

Aloïse Sauvage

Vous me reconnaissez ? Je suis celle qui arrive toujours après la bataille ! Je n’avais pas du tout suivi la hype autour d’Aloïse Sauvage, son passage remarqué aux Victoires de la Musique etc. Non, j’ai commencé à écouter parce que je voyais mes amis de bon goût indiquer leur présence à son prochain concert sur Facebook. Confinement oblige, son concert est reporté en décembre, mais cela m’a permis de me laisser le temps de m’y intéresser, et même de complètement adorer. C’est ma bande son confinement, que je mets quand j’ai un coup de blues. J’aime ses chansons enjouées sur des thèmes difficiles, comme la dépression avec « Et Cette Tristesse ». 

Le langage inclusif : pourquoi, comment

Pendant notre visite féministe de Lyon, la guide nous a conseillé ce livre d’Eliane Viennot sur le langage inclusif. Je l’ai commandé dès le lendemain, et je le trouve passionnant et très bien pensé. Accessible et pédagogique, le livre revient dans un premier temps sur l’histoire de la langue française, et les différentes étapes qui l’ont rendue de plus en plus masculiniste. L’autre chapitre explique comment utiliser le langage inclusif au quotidien. À mettre entre toutes les mains !

Brooklyn Nine-Nine

La lumière de mon confinement, c’est cette série disponible sur Netflix. On me l’avait conseillée maintes fois, et quand je suis allée piocher dans ma liste de « Séries à regarder », j’ai eu le plaisir de tomber sur ce sitcom drôle et décalé. Les épisodes durent 20 minutes, parfait pour regarder le midi ou un soir où on veut se coucher tôt. On suit les aventures d’un commissariat new yorkais et de son équipe un peu (beaucoup) farfelue. Si vous appréciez l’humour de Scrubs, vous allez adorer cette série !

 

Et vous, comment occupez-vous vos semaines ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.