Inspirations féministes

Nous avons besoin d’inspirations dans la vie. Encore plus quand il s’agit d’engagement. Car tout engagement ne s’improvise pas, il se construit, se base sur de solides connaissances et se renouvelle chaque jour. Voici notre top 5 des inspirations féministes !

Une bande-dessinée : Le Féminisme

Pour celles et ceux qui ne se sont pas encore frottés à l’histoire du féminisme, cette bande-dessinée (de la collection La Petite bédéthèque des savoirs) est idéale. On reprend les bases, les dates et les figures importantes. Olympe de Gouges évidemment, Simone de Beauvoir, Virginia Woolf mais aussi Hazel Carby et Kimberlé Crenshaw. On parle de féminisme noir, de la complexité de la lutte féministe. Un ouvrage plaisant, qu’il faut prendre comme un point de départ.

Un podcast : La poudre

Depuis bientôt 2 ans, la journaliste Lauren Bastide reçoit dans l’intimité d’une chambre d’hôtel, une femme, et nous livre cette rencontre en un podcast, La Poudre. Rebecca Zlotowski, Amandine Gay, Ovidie… Ce sont des femmes qui se bougent pour faire avancer le féminisme à travers leur activité, qu’elles soient artistes, femmes politiques ou autre. Un podcast très agréable à écouter, doux, avec la voix de Lauren Bastide que j’aime beaucoup. Très inspirant pour penser son propre engagement !  

Un compte Instagram : Women with pencils

 


J’ai découvert ce compte grâce à Lucie Mouton, l’illustratrice de la team Cacti ! Ce sont des Lyonnaises qui ont lancé ce compte pour mettre en valeur le travail d’artistes femmes un peu partout dans le monde. On retrouve des styles très différents et une belle occasion de se construire des références artistiques féminines !

Une newsletter : Les Glorieuses

Créée il y a 3 ans par Rebecca Amsellem, c’est pour moi ma piqûre informative hebdomadaire, que je reçois tous les mercredis matins et que je lis dans le tram en me rendant au bureau. Un thème différent est développé chaque semaine, en fonction de l’actualité ou non. J’aime beaucoup l’énergie de ces nanas, je viens d’ailleurs de terminer le livre de Rebecca Amsellem (sorti en avril dernier), Les Glorieuses, Chroniques d’une féministe, sur son parcours et son engagement. Je vous le recommande vivement. C’est accessible et en même temps très documenté. Enfin, elles viennent de lancer Les Petites Glo, une newsletter féministe destinée aux ados. Pour tout ça, je dis bravo !

Un film : Je ne suis pas un homme facile

A première vue, ce n’est qu’une énième comédie sans grand intérêt. Sauf que non. La réalisatrice, Eléonore Pourriat n’en est pas à son coup d’essai, après plusieurs courts-métrages, elle a été accompagnée pour ce film par Netflix ! C’est l’histoire d’un macho qui, après un choc violent à la tête (c’est une comédie ne l’oublions pas), se réveille dans une société dominée par les femmes. L’inverse du système actuel. Au début, les remarques sexistes le font rire, puis commencent à l’oppresser jusqu’à le faire clairement tomber dans une dépression sévère. L’inversion des rôles, volontairement caricaturale, est soignée jusqu’au moindre détail en arrière-plan. Un film qui peut clairement éveiller les consciences.

Pour continuer sur le thème du féminisme :

Rencontre avec Virginie Lorillou, fondatrice de LadyBoss

3 revues féministes lyonnaises

Portrait de Gabriela Ortiz, créatrice de Leonor Roversi

Et vous, quelles sont vos inspirations féministes ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.