Édito de janvier 2020 – La lithothérapie

Longtemps, je me suis moqué de ma copine Marjorie et de sa passion pour les pierres. Elle m’expliquait leurs pouvoirs énergétiques, en portait toujours sur elle, m’en offrait et me tannait pour que je lui en ramène de mes voyages… Notez que tous ces verbes conjugués à l’imparfait peuvent l’être au présent. J’avoue que je regardais ça un peu de loin, dubitative mais en même temps intriguée. L’univers des minéraux, très kitsch et un brin ringard à mes yeux me faisait peur et ses passionnés, encore plus (je ne parle pas de toi Marjo) !

Puis le style a évolué. Certaines boutiques font encore un peu peur mais l’approche s’est modernisé. Les initiations à la lithothérapie (le soin par les pierres) se multiplient, j’ai échangé sur la question avec des meufs cool alors j’ai commencé à y croire. Je me suis rendu compte qu’autours de moi, beaucoup de femmes (oui toujours) utilisaient les pierres. Pour se soigner, pour soigner les autres, pour avoir confiance en elles, pour avancer. Mes collègues Lisa, Julie sont des adeptes. Lors d’un Moon club, j’ai adopté un oeil de tigre et un lapis-lazuli. La première pour éloigner le mauvais oeil et la seconde pour booster ma créativité. J’aime les savoir dans la poche de mon manteau, je les place sur mon bureau en m’installant le matin et je les prends dans mes mains quand j’en ressens le besoin. 

Comme chaque croyance, l’important est ce qu’on en fait. Si au bout de la démarche, un certain bien-être est là, pourquoi s’en passer ? On parlera donc lithothérapie au mois de janvier, des médias que l’on trouve inspirants sur le sujet, des personnes hyper calées à Lyon que l’on a rencontrées. Soin énergétique, des pierres pour tous les maux et sous toutes les formes. 

Et figurez-vous que maintenant, c’est moi qui en offre !

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.