Braise Moi interview de son autrice Emilie Bouvier

Braise-Moi, manuel de cultures queer dans la cuisine !

Ce livre, je l’ai vu naître. Des bruits de couloirs il y a une bonne année au champagne il y a quelques mois. Des discussions passionnées « le rose est une couleur formidable » de Guillaume, aux doutes en passant par la campagne KissKissBankBank. Avec Vanessa, on a immédiatement été conquises par le projet de nos collègues et amis de la team du magazine gay et lesbien Hétéroclite.

Emilie, Stéphane, Guillaume, Morgan, Anne et Romain ! Bravo.

Alors c’était pour nous une évidence de donner la parole à son autrice, Emilie, et au directeur de la publication d’Hétéroclite, Stéphane.

Chez Noze, une après-midi ensoleillée, autours de citronnades bien fraîches !

Emilie, qui es-tu ?

Emilie Bouvier autrice

Emilie : Je suis originaire de Beley dans l’Ain, et je vis à Lyon depuis 17 ans. Je me sens fortement lyonnaise. Je vis à la Croix-Rousse, j’adore mon quartier même si je préfère les pentes. Je suis prof de lettres au lycée et pigiste pour Hétéroclite depuis 3 ans. Ma rubrique s’intitule « Les recettes de Boubi » et me permet de regrouper plusieurs centres d’intérêts : la cuisine, le féminisme, la culture Queer et le goût des bons mots, des blagues aussi !

livre braise moi

Je viens d’une famille où on cuisinait beaucoup. Je me suis mis à cuisiner très jeune, je me souviens de mousses de framboise que j’avais préparées, je devais être en CE1 ! J’ai toujours aimé cuisiner. J’ai commencé à inventer et écrire des recettes à l’age de 18 ans. Ce que j’adore, c’est créer des recettes à partir des fonds de frigo. J’ai un rapport très intellectuel à la bouffe, j’ai beaucoup de livres de cuisine chez moi, je suis abonnée à pas mal de revues, j’adore l’histoire liée, et je suis très souvent capable de conseiller sur une technique alors que je ne l’ai jamais pratiquée, juste lue !

Braise-moi, c’est quoi ?

Braise moi livre éditions hétéroclite

Stéphane : Un livre de cuisine engagé !

Emilie : 5 recettes sont inédites, j’ai ensuite repris des recettes déjà publiées dans Hétéroclite que j’ai retravaillées, complétées, étoffées et parfois un peu changées car dans le magazine il y a toujours eu un lien avec l’actu. Chose que j’ai gommée dans le livre. On avait sorti la Terrine Dion en mars pour l’anniversaire de Céline par exemple !

Stéphane : Tout en gardant l’aspect saisonnier car le livre se construit au fil des saisons ! Emilie a su pour chaque recette créer un univers avec des personnages et un vrai message.

C’est quoi la culture queer ?

culture queer braise moi

Emilie : Tout ce qui va à rebours des normes hétéronormées et patriarcales ! L’humour permet d’établir une double connivence à ce niveau là, celle avec les « queer curious », qui ne connaissent pas trop cette culture. Ça permet de rendre les choses légères et accessibles. Mais l’humour permet aussi à tous les avertis de la culture queer de passer un bon moment !

Stéphane : C’est un ouvrage militant, d’une manière qui peut déconcerter certains-es, dans le sens où il y a toujours une certaine ironie en se moquant des préjugés qu’on a tous ! C’est propre au tempérament d’Emilie aussi ! Personne n’est ciblé directement, les valeurs LGBT et féministes sont défendues mais elle se moque des travers qu’on peut tous avoir quand il s’agit d’aborder les questions d’identité. Ça renvoit chacun à lui-même, à sa conception identitaire. Des travers, on en a tous, personne n’est au-dessus de la mélée. Personne n’est épargné, même pas elle !

Emilie : J’écris le Cake Moss et je suis la première à faire un régime en janvier car je veux rerentrer dans mon slim !! Le tout est d’en avoir conscience !

Vos recettes fétiches ?

Braise moi recette cake moss

Emilie : Le Cake Moss ! C’est une recette du mois de janvier, après les grandes bouffes des fêtes de fin d’année. C’est un classique de la gastronomie lyonnaise, à savoir le gâteau de foie de volaille, mais en version iodée, allégée ! L’idée est bien-entendu d’en manger avec parcimonie, un cake pour 6 personnes, avant d’aller se faire vomir. Cette recette se moque des diktats des magazines féminins.

Stéphane : Moi j’aime beaucoup les crevettes sautées et laquées !

Emilie : Ma première recette ! Je l’ai créée quand j’avais 18 ans !

Stéphane : C’est une ode à la vie la nuit, le fait de sortir donc oui c’est une recette qui me plait beaucoup ! Une autre que j’aime beaucoup aussi, corrélée à la première, est les Kouglov. C’est la recette des lendemains de fête !

Emilie : Le vrai dyptique du clubbeur !

emilie bouvier stephane caruana ophelie gimbert braise moi

Merci Emilie et Stéphane !

Pour se procurer Braise-moi, soit vous êtes lyonnais-e et vous pouvez contacter directement Hétéroclite pour passer le chercher directement dans leurs locaux situés à côté de l’Opera (ça évite les frais de port), soit vous êtes trop loin alors l’option en ligne sera idéale !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.