ATTACHE-MOI ! ACCROCHEZ-VOUS !

Parmi les 13 films de Pedro Almodovar que le Festival Lumière 2014 propose de découvrir, ou redécouvrir, dans les salles obscures cette semaine, j’ai choisi de me frotter à son dixième long-métrage, à savoir Attache-moi ! J’avais envie de voir le cinéma des débuts d’Almodovar, moi qui ne connais que les « derniers », ceux qu’il a réalisés depuis Tout sur ma mère en 1999, film qui reste à ce jour mon préféré, et que j’aurai beaucoup de plaisir à revoir à la Halle Tony Garnier dimanche lors de la clôture du Festival.

Attache-moi !, ou Atame ! en espagnol, est sorti en 1990 – j’avais 3 ans – avec les jeunes (à l’époque) Victoria Abril et Antonio Banderas. Ce film est l’un de ceux à avoir fait la renommée d’Almodovar et révéla ces deux acteurs, ouvrant les portes d’Hollywood à Antonio et élargissant l’offre européenne à Victoria.

Le pitch est loufoque, une habitude chez Almodovar. Ricky, un jeune homme qui sort d’un centre psychiatrique, tombe amoureux d’une actrice, Marina, ancienne actrice porno/junkie, et décide de la séquestrer chez elle pour la forcer à tomber amoureuse de lui. Au coup de poing pour l’empêcher de crier – il lui casse une dent -, il en arrive à la ligoter au lit et à lui coller un morceau de sparadrap sur la bouche.

Capture d’écran 2014-10-16 à 15.21.53
Si le geste est violent, on n’arrive pas vraiment à trouver le personnage de Ricky méchant car il apparaît terriblement niais. Il veut forcer la nature, forcer les sentiments et il y croit ! Même quand elle lui crie « Je ne t’aimerai jamais », il continue d’y croire… Marina, elle, semble désemparée et impuissante car tout ce qu’elle tente de faire pour s’échapper échoue. La visite chez une amie médecin tombe complètement à l’eau, la médecin n’ayant d’yeux que pour Banderas !!

Et puis il y a cette nuit où Ricky se fait tabasser par des dealers. Au petit matin, il rentre complètement sonné, le visage tuméfié, et là, contre toute attente, Marina va le soigner. Cette scène marque un réel tournant dans le film. Petit à petit le regard de Marina change sur celui qui veut devenir « normal », avoir une femme et des enfants, et une complicité entre les deux personnages s’installe.

Capture d’écran 2014-10-16 à 08.44.56Scène devenue mythique, Marina prenant un bain avec un petit plongeur en plastique qu’elle s’amuse à placer entre ses cuisses… Pour cette séquence et la scène de sexe entre Marina et Ricky (que j’ai trouvée plutôt courte et soft), le film fut interdit dans plusieurs salles aux Etats-Unis. Mouais…

Je noterai aussi une sublime scène de fin dans la voiture de Marina avec sa soeur et Ricky. Sur la chanson Resistire d’El Duo Dinamico, (plus années 80 tu meurs) cette scène est un véritable cri à la vie. Les larmes aux yeux de Marina ne nous échappent pas (les miennes non plus d’ailleurs) et l’espoir que cette scène offre est juste dingue. Si ce n’est que pour cette scène, il faut voir Attache-moi !

Capture d’écran 2014-10-16 à 08.45.41Attache-moi ! est à nouveau projeté vendredi à 20h00 au CNP Terreaux et samedi à 11h00 au Pathé Bellecour.

Comments

  1. Pingback: Clôture du Festival Lumière 2014 | Glitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.