meilleurs souvenirs de mon voyage au japon

10 souvenirs inoubliables de mon voyage au Japon

En mai dernier, je suis partie rendre visite à mon amie Marlène, installée au Japon depuis deux ans. C’était mon premier voyage seule, et aussi mon premier voyage vraiment loin. J’y suis allée avec ma valise, sans ouvrir un guide, sans fouiner sur Pinterest. J’avais juste envie de me laisser vivre, de mener plein d’expériences sans rien planifier. En 10 jours j’ai visité Tokyo, Kyoto et Himeji. Avec le recul, j’aurais grandement apprécié passer plus de temps à Kyoto, tant cette ville m’a émerveillée. J’ai adoré me balader dans les temples et jardins, plus qu’observer la foule incessante de Tokyo. Si vous tombez sur cet article, vous êtes peut être vous même en train de planifier votre séjour au Japon, alors je vous ai concocté une sorte de top 10 des expériences que j’ai vécues !

Visiter Fushimi Inari à 6h du matin

Visiter fushimi inari a Kyoto

Comme je l’ai dit en introduction, je ne suis pas partie au Japon, contrairement à la plupart des gens j’imagine, avec un plan précis de ce que je voulais visiter. Le seul endroit où je voulais vraiment aller, c’est Fushimi Inari, le sanctuaire aux 10 000 toris. Une balade de deux heures dans la montagne au milieu de ces portes rouges, avec ponctuellement des temples et plein de statues d’Inari, la divinité en forme de renard. Avec mon amie Marlène, nous avons eu le bon réflexe de nous lever (très) tôt pour le visiter avant l’arrivée des autres touristes. Réveil à 5h, et avant 6h du matin nous étions déjà sous les premiers toris et quasiment seules. Je pense que ce réveil matinal a grandement contribué à faire de ce moment un souvenir incroyable.

Chanter très mal au Karaoké

La seule activité réellement japonaise que je voulais faire : un karaoké. Forcément, j’aime déjà ça en France, mais là bas, c’est une institution ! On oublie le mec qui braille sur scène au fond d’un bar, dans les karaoké japonais on loue sa salle à l’heure et on chante en famille ou entre potes. J’ai pu en faire deux pendant mon séjour, dont un qui a duré toute la nuit ! Ce qui est cool c’est qu’on trouve facilement des chansons en anglais ou même en français. Assez insolite de chanter « Pour un flirt avec toi« , au milieu de Kyoto !

Manger de la nourriture… surprenante !

algue japonaise umibudo

Je ne mange ni viande ni poissons, alors je ne rêvais pas de sushis ou de yakitoris en arrivant au Japon. Par contre, j’avais terriblement envie d’être surprise. Mon premier dîner au restaurant était dans un lieu qui sert des spécialités d’Okinawa, une île japonaise. Je ne connaissais pas la moitié des légumes présents dans les plats, tout était nouveau pour moi et très original. Par exemple l’Umibudo, une algue en forme de grappe de perles qui croque sous la dent, servie avec une sauce un peu pimentée ! Je ne sais toujours pas si j’en aime le goût et la texture mais j’ai adoré découvrir plein de nouvelles saveurs !

M’émerveiller dans les nombreux jardins

jardins château Himeji

Une des choses que j’ai préférées au Japon ce sont les magnifiques jardins. Nous en avons visité plein, souvent attenants à des temples, et le plus joli à mes yeux était celui de Himeji. C’était un vrai plaisir de contempler des espèces végétales que l’on a pas l’habitude de croiser, et de faire des pauses au calme au milieu de nos activités touristiques !

Dormir dans un capsule Hôtel

Dormir dans un capsule hotel a Tokyo

J’ai passé mes deux dernières nuits au Japon dans un Capsule Hotel. Moins effrayants qu’ils ne le paraissent, ils sont réellement un moyen économique et confortable de passer la nuit. Il y a suffisamment de place pour y dormir et poser quelques affaires, c’est super bien organisé, et celui que j’ai fait était propre et disposait d’un sauna gigantesque. Bien sûr, quand une personne se lève ou qu’un réveil sonne, toute la chambrée l’entend mais j’ai trouvé que d’une manière générale cela restait calme et que les gens faisaient très attention. Par rapport à une nuit en auberge de jeunesse, je préfère largement le calme et la sensation de sécurité qu’apporte un capsule hôtel !

Visiter l’expo TeamLab Borderless

Exposition Teamlab Borderless

Je suis allée voir l’expo d’art numérique dont tout le monde parle. Peut être l’avez vous admirée à la Villette quand elle y était l’année dernière ? On se déplace de pièce en pièce avec des projections sur tous les murs qui altèrent notre vision de l’espace et changent selon nos mouvements. C’est une sorte de Fête des Lumières lyonnaise sous LSD ! J’ai beaucoup aimé les salles avec des guirlandes de LED du sol au plafond, ainsi que le filet suspendu où tout tourne autour de nous. Une exposition très expérientielle, poétique, drôle par moments. Attention à bien prendre vos billets en avance… et à y être dès l’ouverture (oui oui, même avec vos tickets reservés !).

Me promener dans Shibuya la nuit

quartier de shibuya, tokyo, la nuit

Je me suis promenée à de nombreuses reprises dans cet incroyable quartier de Tokyo, surtout le soir, et notamment une fois, seule, de nuit. J’ai pu apprécier toutes les enseignes lumineuses, la marée humaine constante, les looks incroyables et l’atmosphère très festive propre à ce quartier. C’est sans aucun doute le quartier que j’ai préféré de Tokyo.

Collectionner les Eki Stampu

tampon gares japon

« Eki stampu wa doko desu ka ? » : voici la seule et unique phrase complète en japonais que j’ai prononcée tout au long de mon voyage ! Elle veut littéralement dire « Où se trouve le tampon de la gare ? ». Au Japon, on peut trouver, dans chaque gare mais également dans les grands monuments ou points d’intérêt, de sublimes tampons qui représentent le lieu dans lequel vous vous trouvez. Je me suis arrêtée dès que je pouvais faire tamponner mon carnet de voyage, idéal quand on est un peu nuls en dessin comme moi… Ils sont tous très travaillés, superbement détaillés et d’une belle encre rouge. Parfois, le tampon est en libre service, parfois il faut le demander au guichet… C’est un peu la chasse au pokémons ! Après deux jours bredouilles, ma collection a pu débuter, et j’en ai collecté une bonne vingtaine !

Prendre la pose dans un Purikura

purikura cabine photo japonaise

Nos vieilles cabines de photomatons peuvent aller se rhabiller. Le Purikura, c’est cette cabine super high tech qui permet de se prendre en photos, de retoucher, d’ajouter une touche kawaï… C’était drôle, hyper rapide, heureusement que j’étais avec des habitués parce que tout va très vite ! La cabine est immense et à l’écran on a des poses à copier en un temps record ! Ensuite on s’assoit dans un petit labo où on peut retoucher les photos, ajouter des petits stickers etc ! Le cliché idéal pour illustrer mon carnet de voyage !

Profiter de la vue depuis la mairie de Tokyo

vue sur tokyo la nuit depuis l'observatoire de la mairie

On peut gratuitement monter à l’observatoire de la mairie de Tokyo. Au 45étage, à plus de 200 mètres du sol, on a une vue incroyable sur la ville. J’y suis restée une bonne heure, pour voir la ville de jour, et deviner au loin le mont Fuji, puis admirer le coucher de soleil et enfin Tokyo de nuit. C’est un superbe moment qui a conclu mon voyage, une chouette façon de dire au revoir au Japon !

Et vous, quels sont vos plus jolis souvenirs de voyage ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.